DISSIBLOG

25 novembre 2011

Salaire Minimum Intersyndical de Clandestinité

Francine Blanche chargée du dossier des sans-papiers à la CGT, exprime son scepticisme sur la proposition de Guéant de fermer pour une période allant jusqu'à trois mois les établissements  employant des clandestins :

"Tout le monde sait bien que quand on décide de fermer une entreprise parce que des sans papiers y travaillent elle rouvre un peu plus loin trois jours après."  "A trois euros de l'heure, le marché existe, ou plus exactement entre 2,8 et 3,5 euros. Il y a un marché et c'est vrai pour la France, l'Allemagne, l'Espagne. Il est absolument nécessaire de régulariser pour qu'ils puissent passer au Smic", poursuit-elle.

Embaucher plutôt des autochtones ne lui vient absolument pas à l'esprit ....

Posté par dissidence à 07:46 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire