DISSIBLOG

27 novembre 2011

La crise aiguise les appétits

Si la France perd ses trois A, si l’euro explose, si les grandes entreprises continuent à annoncer des licenciements massifs, si la Bourse poursuit sa dégringolade, si la Grèce, l’Italie et l’Espagne plongent de plus en plus dans le gouffre, de nombreux électeurs français seront sans doute tentés d’essayer quelque chose de nouveau. Peut-être même n’importe quoi.

Le face-à-face Sarkozy-Hollande, UMP-PS, est trop banal pour la situation d’aujourd’hui. Les uns et les autres ont déjà fait leurs preuves. Non seulement rien n’est joué mais on peut s’attendre à tout.

Thierry Desjardins

Posté par dissidence à 17:24 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire