DISSIBLOG

05 février 2012

La France sous le régime du parti unique

Trois prises de positions illustrent à merveille la collusion entre l'UMP, le PS et les "verts", prêts à tout pour maintenir leur mainmise sur l'appareil d'état

- côté UMP, c'est une directive interne qui décrit pourquoi et comment il convient d'empêcher les élus d'apporter leur signatures à la candidate du FN

- côté PS, c'est l'inénarrable pitbull lillois qui estime aujourd'hui que pour se présenter à l'élection présidentielle il fallait avoir 500 signatures, et d'ajouter à propos de Marine Le Pen : « Si Marine Le Pen ne les a pas et bien elle ne sera pas candidate » !

- Côté vert-de -gris, c'est un élu EELV qui va plus loin encore: non content d'affirmer qu'il fera péter le champagne si Marine Le Pen ne réunit pas ses 500 parrainages, il se prononce carrément pour l'interdiction du FN, « ce qu'on aurait du faire dès le début, quitte à bannir successivement les clones qu'il n'aurait pas manqué d'engendrer ». Fin de citation.

Pour couronner le tout et banalisER  cette interdiction de fait, les derniers sondages parus ne prennent en compte que les candidats adoubés par le système. Et comme par hasard, ils donnent sarko et Hollande au coude à coude, justifiant la seule stratégie du premier pour se maintenir et celle de l'UMP pour sauver son existence.

Et ce n'est pas tout. Aux législatives à suivre, le seuil minimal à dépasser pour pouvoir se maintenir au deuxième tour a été porté par une ordonnance de 2003 à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits.. Autant dire que les  formations "non conformes" n'auront aucune chance de peser sur ce deuxième scrutin, réservé de fait aux seuls candidats du "système", sauf à bénéficier des largesse de ce dernier. Ainsi pour contourner cette disposition, UMP et PS ont-ils déja réservé des sièges à leurs alliés naturels respectifs, même ultra minoritaires électoralement. Est-il besoin de préciser que le FN, qui repésente au bas mot 20 % des électeurs mais qu'il convient manifestement d'éliminer du paysage électoral, n'est fait pas partie ?

Posté par dissidence à 11:30 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire