DISSIBLOG

20 février 2012

Handiphobie, une nouvelle "pathologie"

L'incident n'a laissé aucun des 200 spectateurs indifférents, jeudi soir, à La Souterraine : un jeune handicapé n'a pu assister à l'intégralité du concert de l'orchestre symphonique du Limousin. Son comportement a été estimé perturbant. Une musicienne de l'orchestre s'indigne de ce qu'elle estime être une " discrimination. " C'est Jérôme Kaltenbach, le chef d'orchestre, qui a demandé à la régie d'intervenir à l'entracte et il l'assume : " Ce jeune homme était extrêmement agité, il criait. Pour l'orchestre, il devenait très difficile de se concentrer. Nous étions sur un programme ardu, j'ai failli arrêter le concert.
Fabienne Pratali, violoniste, se dit, elle " profondément choquée " par ce qui s'est passé et a choisi de se désolidariser publiquement de l'attitude de son chef d'orchestre : " Je suis prête à porter plainte pour discrimination. " Fabienne Pratali joue depuis dix ans au sein de l'orchestre symphonique du Limousin. Elle défend une certaine vision de son art : " Un concert classique est un spectacle vivant. Nous sommes censés être capables de jouer dans tous les milieux, voire avec des éléments perturbants. " Nadine Rié, la mère de Rémy, se dit " blessée ". Vendredi soir, elle et son fils ont été réconfortés par l'équipe de la salle de spectacle : " Ils nous ont offert des places pour Thomas Dutronc.

Jérôme Kaltenbach sera donc "rééduqué"

Posté par dissidence à 23:11 - France - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • errare

    avant de porter des accusations, vérifier vos sources...
    le chef d'orchestre n'a jamais demandé au garçon handicapé de sortir mais simplement de changer de place : l'instrumentalisation de cet épiphénomène ne sert pas la cause des handicapés qui, nous le souhaitons tous, veulent et doivent être considérés comme des personnes lambda!
    Jerôme Kaltenbach, quant à lui, est propriétaire d'un lieu culturel qui accueille tout public dont des handicapés : il a même, en son lieu, fait faire un chemin adapté aux fauteuils...
    non, donc, à la désinformation négative!

    Posté par bouca, 26 février 2012 à 21:01
  • Désinformation négative ? Instrumentalisation ? Merci de nous corriger, mais cette note est une reprise d'un article de presse. Donc si correction il doit y avoir, merci de vous adresser à son original. Quant à l’instrumentalisation, n'est elle pas du côté de ce que vous qualifiez comme un "épiphénomène" et que nous considérons comme une dérive victimaire conduisant tous ceux qui s'estiment à tort ou à raison victimes de discriminations à porter plainte pour un oui ou un non, souvent au mépris du simple bon sens ? Résultat, notre brave chez d'orchestre est obligé de se défendre de tout ostracisme et a même du faire repentance en soulignant les efforts accomplis par son orchestre dans l'accueil des handicapés !
    Comme tous les groupes de pression, celui des handicapés pourrait bien finir par se faire détester à son tour ...

    Posté par dissidence, 27 février 2012 à 23:40

Poster un commentaire