DISSIBLOG

09 avril 2012

À propos les lendemains qui déchantent ...

La France Les lendemains de l'élection présidentielle seront cruciaux. L'heureux élu du 6 mai devra rapidement montrer sa « bonne volonté » vis-à-vis des marchés et affichant sa solidarité avec l'Allemagne et sa volonté de réduire les déficits. Tout écart à cette ligne de conduite pourrait être payé fort cher, car si les investisseurs peuvent comprendre que la campagne donne lieu à un florilège de promesses, ils ne sont pas prêts à voir ces dernières appliquées. La France sera donc sans doute pendant quelques mois sous haute... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2012

Parole de Prof ...

Nous sommes dans la mondialisation, initiée par l’oligarchie financière mondiale et la finance internationale, avec la complicité de ceux qui nous gouvernent depuis 40 ans. Le but est d’asservir les peuples à leur cause et à leur profit. Leur plus grand ennemi étant les Etats souverains. Il faut donc affaiblir les Etats. Ils y sont arrivés plus ou moins, surtout en Europe, il n’y a qu’à voir la situation économique de l’Irlande l’Italie, le Portugal, la Grèce l’Espagne et même la France (1720 milliards de dettes). Ils avaient mis... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2012

Les cons, ça ose tout !

C'est même à ca qu'on les reconnaît dixit Audiard. Les périodes électorales sont du reste  propices à l'éclosion de ce genre d'énergumènes. Florilège: Le président candidat Nicolas Sarkozy a lancé un appel aux électeurs du FN ce samedi, lors d'un meeting à Saint Raphaël (Var), l'un des fiefs du parti d'extrême-droite. Selon lui, "le vote du FN dans 15 jours profitera à François Hollande comme il a profité à François Mitterrand il y a 20 ans". Détail croustillant: sa propre porte parole, Nathalie Kosciusko-Morizet a... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2012

Encore un exilé "people"

Et qui bien sûr crache sur la république, sa démocratie ou plus exactement ce qu'il en reste, et plus encore sur son peuple. Florilège: J'en ai soupé du peuple... De ce peuple que de toutes parts on adule, que de toutes parts on flatte, ce peuple, qui s'indigne lorsqu'un de ses représentants ne connaît pas le prix de la baguette, alors qu'il est, lui, parfaitement incapable de te citer le principe de subsidiarité sur lequel pourtant il vote [NDLR: justement non et c'est bien le problème...] Le peuple, ce mot-valise, ce concept... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,