DISSIBLOG

16 avril 2012

Tuerie d'Oslo: les vrais coupables

Le nouveau procès de Breivik, reconnu pénalement responsable de ses actes, est l'occasion d'une superbe récupération par les faux-culs de "gauche". Dans un article du 16/04/2012 , le quotidien de la référence en la matière impute la responsabilité de cette tuerie à tous les dissidents qui osent critiquer de près ou de loin le culte du nouvel être suprême: diversifié, métissé, diversifié. Ces odieux malcomprenants sont assimilés au pendant du djihadisme de l'islam radical: le "counterjihad", supposé être le nouveau logiciel politique du national-populisme européen. Les coupables sont ainsi désignés: la nation, le peuple !

  • Coupables d'avoir oser émettre des doutes sur la réalité amoro-pacifico-tolérante d'une religion qu'on leur impose, ils sont de fait complices de Breivik.
  • Coupables de persister à ne pas comprendre les bienfaits d'une immigration qu'ils n'ont pas choisie, ils sont coupables de la tuerie d'Oslo.
  • Coupables de refuser la post démocratie des referendums contournés, ils sont des meurtriers.

Et si c'était eux les véritables assassins ? En refusant la démocratie, en supprimmant la liberté d'expression, en livrant leurs peuples respectifs à l'insécurité, à la précarité, et pire à leur insidieuse dilution pour ne pas dire remplacement, ne sont-ils pas directement responsables d'un Breivik et des radicalisations immanquablement à venir ? Mais peut-être est-ce là ce qu'ils cherchent ?

À l'heure des symboles, il est bien d'autres "poings levés" qui posent problème ...

Posté par dissidence à 14:02 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire