DISSIBLOG

29 mai 2012

Face de bouc: le pire à venir ?

Après une introduction en bourse ratée et entachée de soupçons d'irrégularités, Facebook refait la une des gazettes ce week-end : un article du New York Times annonce en effet que le réseau aurait débauché une dizaine d'ingénieurs de chez Apple afin de sortir un téléphone portable d'ici la fin de l'année.
Pour le site d'analystes Business Insider, cette nouvelle ne devrait pas calmer les investisseurs, mais les pousser à « s'enfuir en hurlant ».
Revue des principaux arguments.
•    Le business de l'équipement hi-tech est extraordinairement difficile et peu rémunérateur: seuls Apple et Samsung y réussissent; tous les autres (RIM, fabricant des Blackberry, et Nokia) s'écroulent.
•    Créer un nouveau système d'exploitation serait encore plus un cauchemar: la domination de Google (Android) et Apple est patente, mais d'autres intervenants subsistent (Microsoft, RIM) et se battent encore, rendant l'industrie horriblement compétitive pour un nouvel entrant.
•    Enfin, Facebook n'est ni un industriel, ni un distributeur. Comment pourrait-il faire mieux que - ou même sauver - RIM ou Nokia (deux cibles d'acquisition potentielles pour le réseau) ?

Posté par dissidence à 15:06 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire