DISSIBLOG

26 juin 2012

Les homosexualistes n'aiment pas qu'on les mette en cause

Lu sur le salon beige:

E"Le groupe de médias espagnol Vocento vient de remercier son critique de télévision, José Javier Esparza, après vingt ans de collaboration, ou plus exactement il l'a expulsé de la rédaction où il rédigeait ses chroniques quotidiennes pour plusieurs journaux régionaux, au motif de son soutien à Mgr Reig Pla.

L'affaire qui dure depuis le mois d'avril oppose l'évêque au lobby gay qui le poursuit pour avoir dénoncé la prostitution homosexuelle et les souffrances qu'elle entraîne. Vocento est entré dans la bataille il y a un mois lorsque la RTVE (télévision publique expagnole) a décidé de soumettre Mgr Reig Pla à un « procès » : l'agence d'informations qui dépend du groupe, Colpisa, distribuait alors à tous les journaux de Vocento un éditorial prenant clairement fait et cause pour le lobby gay. José Javier Esparza avait alors immédiatement critiqué le procédé dans un article qui fut censuré.

Une semaine plus tard, ses autres « papiers » ne passaient plus. Il vient d'être purement et simplement renvoyé, sans autre formalité. La rubrique de José Javier Esparza était pourtant l'une des plus lues des journaux du groupe Vocento, selon Religion en Libertad."

Posté par dissidence à 17:11 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire