DISSIBLOG

27 juin 2012

Pourquoi laurent Blanc s'en va ...

Au printemps 2011 éclate l'affaire dite "des quotas" dans le football français. Le problème posé est celui des joueurs binationaux, d'origine maghrébine pour la plupart. Pour avoir osé le soulever, le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, est accusé de racisme par des medias déchaînés. Après avoir nié ses propos, il finit par les assumer, indiquant qu'il "ne retirait rien" de ce qu'il avait dit, mais s'excusant d'avoir "heurté certaines sensibilités". Au 20 heures de TF1, le 13 mai 2011, Laurent Blanc apparaît comme un homme blessé et très affaibli moralement. "J'ai très mal vécu cette affaire, déclare-t-il. Je la vis encore très mal. On ne peut pas sortir de cette période-là indemne." Depuis cet épisode digne des procès staliniens et de leurs séances d'autocritique, le patron des Bleus a perdu toute autorité sur son équipe, même s'il s'est efforcé de sauver les apparences. Mais les Nasri et compagnie ont parfaitement compris le message et savent qu'ils sont désormais les maîtres de l'équipe de France. Leur comportement en Ukraine en fera la lamentable démonstration. La triste élimination de la France par l'Espagne a sonné le glas de cette équipe que les Français n'aiment pas parce qu'elle ne les représente pas.

Laurent Blanc a été victime du politiquement correct. Il méritait mieux, même s'il a eu grandement tort de faire repentance.

Posté par dissidence à 00:11 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire