DISSIBLOG

26 août 2012

Décervelage

Le Point est l’un de ces périodiques dont il arrive que la lecture donne une subite envie de se coller une balle dans la tête. Les tares de l’espèce gauloise y voisinent avec les splendeurs des civilisations étrangères, l’auto-flagellation hebdomadaire y fait figure de routine imposée, la haine de soi y suinte, sournoise, entretenue par quelques chroniqueurs impatients de voir s’effacer la mémoire de la plus vieille nation constituée d’Europe. Le Point, c’est le métissage des idées qui façonnent l’opinion et puisque l’on parle de métissage, le journal se devait de saisir le citoyen bronzé à son retour de Casamance ou de Djerba, pour le replonger séance tenante dans son bain ordinaire. (...) Au Professeur Raoult je rappelle un lieu et deux dates. Le lieu : Verdun. Les dates : 843, naissance officielle de la France en tant que personne. 1916, la souche rassemblée dans un prodigieux, indicible, effort, empêche l’arrachage de l’arbre planté onze siècles auparavant. Cent ans après, les négationnistes sont à l’oeuvre à l’école, dans les médias et les palais gouvernementaux. Car il s’agit bien de cela aujourd’hui : nier l’histoire, l’âme, les tripes et tout le reste. Assassiner la mémoire.

Alors, une question au fossoyeur : qui vous paie, Monsieur, pour prétendre me priver un jour de la mienne ?

source

Posté par 007-- à 14:14 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire