DISSIBLOG

31 août 2012

Richard Millet face à la meute

Petit rappel: À Prague, en 1951, un haut responsable politique tchécoslovaque se retrouve accusé d'espionnage au profit des États-Unis. Tout est fait pour lui extorquer des aveux de crimes qu'il n'a pas commis. Brisé par la torture — on l'empêche de dormir et de s'arrêter de marcher — il finit par avouer au tribunal des crimes qu'il n'a pas commis en récitant un texte d'aveux que ses bourreaux lui ont fait apprendre par cœur.
(Synopsis de l'Aveu de Costa-Gavras)  
On s'en rapproche à grands pas ...

Posté par dissidence à 23:11 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire