DISSIBLOG

30 septembre 2012

Et une marche blanche, une !

La bien pensance diversifiée s'est inventée un nouveau rite pour expier les turpitudes de ses rejetons. Des victimes de petites réjouissance pédophiles ? Une marche blanche ! Un viol collectif ? Une marche Blanche ! Un massacre collectif ? Et hop une marche blanche ! Une mise à mort précédée de semaines de tortures ? Allez hop encore une marche blanche ! Le drame "banal" de Grenoble n'échappe pas à la règle: on aura droit à notre marche blanche ! Avec associatifs et élus tricolorisés en tête de gondole, inévitables lâcher de ballons (blancs évidemment) et dépôt de rose (blanches toujours).
Mais pas de vagues, SURTOUT pas vagues (comprendre pas de stigmatisation). Il faut croire que les barbares ne comprennent pas ce message de paix et de repentance: les violences sont à chaque fois plus nombreuses et abjectes. Il serait peut être temps d'essayer une autre méthode pédagogique ?

Posté par dissidence à 12:04 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire