DISSIBLOG

15 mai 2013

Quand le "Pouvoir" d'achat ne peut plus rien

La vraie mauvaise nouvelle de 2012 est à chercher du côté des ménages. La baisse de la consommation s’avère beaucoup plus importante que prévue et atteint 0,4% selon les nouvelles estimations publiées ce mercredi. Jusqu'à maintenant ce repli était estimé à 0,1% : « c’est la deuxième baisse depuis l’après-guerre après celle de 1993 » explique l’Insee. Cette année là elle avait affiché un repli de 0,2% selon l'Insee.

Une contre-performance qui s'explique aisément par la baisse, elle aussi record, du pouvoir d'achat des ménages : elle a atteint 0,9% l’an passé, après une hausse de 0,7% en 2011. Fin mars, l’Insee évaluait encore ce recul à 0,4%, ce qui constituait déjà une baisse record. Et le repli ressenti par les Français est sans doute beaucoup plus important. La baisse de 0,9% « est mesurée sur l’ensemble des ménages », explique l’Insee. Or, compte tenu de la croissance de la population, le pouvoir d’achat au niveau individuel (calculé par l’Insee comme le pouvoir d’achat par unité de consommation) affiche une baisse plus importante encore. Il « se replie de 1,5 %, alors qu’il était stable en 2011 » expliquent les statisticiens publics en soulignant qu’il s’agit de « la plus forte baisse depuis 1984 (– 1,9 %). »

source

Posté par dissidence à 13:14 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire