DISSIBLOG

27 juin 2013

Quand l'UMP se couche devant les "associatifs"

Le député UMP Jean-Sébastien Vialatte, poursuivi pour « provocation à la haine raciale », a signé mercredi un « protocole de médiation » avec la Fondation du mémorial pour la traite des Noirs, en guise de « réparation » après un tweet « raciste » . Le 13 mai, lors des violences autour du sacre du PSG au Trocadéro, à Paris, M. Vialatte, maire de Six-Fours-les-Plages (Var), avait écrit sur le réseau social Twitter:

Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves, ils ont des excuses, Taubira va leur donner une compensation.

Le message avait provoqué un tollé général. Mercredi, lors d’une conférence de presse à l’Assemblée, Jean-Michel Vialatte et le président de la Fondation du mémorial pour la traite des Noirs, Karfa Sira Diallo, ont signé un « protocole de médiation« . Selon ce document, l’élu s’engage à « dénoncer des déclarations racisantes qui attaquent l’unité nationale » et « oeuvrer à la déconstruction des clichés racistes qui confondent population noire, descendants d’esclaves et délinquants » , « organiser une exposition, dans le cadre du centenaire d’Aimé Césaire, sur la mémoire de l’esclavage et un colloque » le 5 octobre dans sa commune, et « initier un festival culturel annuel sur l’esclavage chaque 27 avril » , date anniversaire de l’abolition de l’esclavage en France le 27 avril 1848.

« Le député Jean-Sébastien Vialatte a bien entendu franchi une ligne rouge » mais « la fondation a choisi une solution inédite » car « le maire nous a démontré son engagement ferme contre le racisme et le FN qui fait 45% aux élections » dans le Var, a expliqué Karfa Sira Diallo.

En conséquence, la fondation a retiré sa plainte pour « provocation à la haine raciale » déposée à Toulon. (…)

France 3 Cote d’Azur

Posté par dissidence à 10:39 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire