DISSIBLOG

16 octobre 2013

Comment la téloche vous manipule ....

Ce que vous verrez dans « Plus belle la vie » ...
« des jeunes filles avorter, des homosexuels en veux-tu en voilà, une apologie de l'amour libre et du métissage, des plaidoiries pour les sans-papiers, etc. Au centre du récit, on trouve le vivre-ensemble, la promotion de ce que l'on appelle la "diversité", et ce n'est pas un hasard si la plupart des couples de Plus belle la vie sont mixtes. Les scénaristes ont même poussé la perversion démocratique jusqu'à faire tomber amoureux un flic raciste et une policière beurette. »
... Et ce que vous ne verrez jamais :
« des associations tenues par des dealers notoires (…) subventionnées par des fonds publics. En échange (de quoi), les caïds de quartier tiennent les bureaux de vote ! », comme le rapporte Saïd Ahamada, créateur du collectif AME. Aucun personnage, comme Fabien, victime au quotidien d'un racisme anti-blanc dans les quartiers nord, ne sera épaulé ou écouté par les clients du Mistral, alors qu'il témoignerait de son calvaire : « Plusieurs fois, dans le métro, j'ai dû subir des "sale Gaulois !", "mécréant !" ou d'autres injures en arabe (…). Une fois, ils ont même sorti un couteau, j'ai pris un coup de bouteille de Coca-Cola sur la tête et un coup de poing sur la tempe. Des inscriptions "va crever, Français", il y en a jusque sur les murs de ma rue. » Jamais, le sympathique médecin de la série ne sera confronté à une situation comme celle que rapportait, dans Le Point du 16 juillet, cette médecin marseillaise, « séquestrée dans un appartement au milieu d'une dizaine de personnes qui (lui) demandent d'établir un certificat de virginité pour l'une de leurs filles. » Jamais vous n'assisterez non plus à l'éviction violente d'un camp de Roms par des habitants maghrébins excédés, comme cela s'est produit pourtant l'année dernière sans susciter l'émotion des associations antiracistes.
Bref, on vous bourre le mou !

Posté par dissidence à 15:17 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire