DISSIBLOG

26 novembre 2013

Libé au secours de la loi Gayssot: mauvaise pioche !

DÉSINTOX de LIBé: Le secrétaire général adjoint du Front national, Nicolas Bay, réécrirait la loi antidiscrimination, l'interprétant comme une interdiction de «parler d’immigration». Extraits:

INTOX. «Parler d’immigration» ferait partie des «actes racistes» répréhensibles si l’on en croit le secrétaire général adjoint du FN. C’est en tout cas ce que laisse entendre son interprétation de la loi Gayssot. Interpellé le 18 novembre sur LCP sur les multiples condamnations de Jean-Marie Le Pen, Nicolas Bay s’emporte contre le texte, à ses yeux «totalement liberticide, et qui interdit de parler d’immigration» sur lequel ont été fondées ces décisions de justice.

Cette charge contre la loi Gayssot est l’une des marottes du Front national. En 2009, au nom de la liberté d’expression, Jean-Marie Le Pen a soutenu la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par le magazine Rivarol pour demander l’abrogation du texte. Mais en 2010, la Cour de cassation a refusé de transmettre cette demande au Conseil constitutionnel estimant qu’elle ne présentait pas «un caractère sérieux».

DÉSINTOX. A défaut de voir la loi Gayssot abrogée, Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du FN, tente de la décrédibiliser. Mais en interprétant le texte comme une interdiction de «parler d’immigration», au mieux il caricature, au pire il trahit sa pensée.

Le texte du 13 juillet 1990 «tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe» contient deux volets. Le premier consiste à interdire «toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion». Cette interdiction, contenue dans l’article 1er, reprend et renforce les principes énoncés dans la loi du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme. Le second volet, énoncé dans l’article 9, concerne le négationnisme. Avec l’adoption de ce texte, porté par le député communiste Jean-Claude Gayssot, la contestation de l’existence de crimes contre l’humanité est devenue un délit.

C’est sur cette base que Jean-Marie Le Pen a été condamné en 1991 et en 1997 pour avoir qualifié les chambres à gaz de «point de détail de l’histoire», puis en 1998 pour des propos sur l’inégalité des races, ou encore en 2005 pour avoir jugé l’occupation allemande «pas particulièrement inhumaine». Mais n’en déplaise à Nicolas Bay, le FN n’a jamais été poursuivi pour avoir «parlé d'immigration». Et pour cause, le mot «immigration» n’apparaît pas une seule fois dans cette loi. Quant à juger «liberticide» l’interdiction d’actes racistes, antisémites et xénophobes, Nicolas Bay exprime là une opinion très personnelle.

Et bien non justement, ce n'est pas qu'une opinion personnelle, mais celle de millions de citoyens de droite comme de gauche traînés dans la boue au nom de cette loi d'exception qui les a transformés en "phobiques de la république : xénophobes, homophobes, islamophobes, judéophobes, autant de diableries qui ne servent qu'à sanctuariser les communautés s'y référant en interdisant toute critique à leur égard. 

Et oui l’interdiction d’actes racistes, antisémites et xénophobes est une atteinte à la liberté d'expression, car elle devenue dans les faits une interdiction de propos (cf l'affaire de minute) voire demain de pensées racistes antisémites et xénophobes (curieux  l'islamophobie semble avoir disparu du bréviaire).

Elle est de plus une loi éminemment discriminative car aggravant une législation criminalisant  des actes délictueux sur des critères par définition stigmatisants instituant une hiérarchie au sein même de ces actes: en quoi une injure raciste, sexiste serait elle plus grave qu'une injure tout court ?

Et oui tous ceux qui émettent ou tentent d'émettre une remise en cause de l'immigration sont taxés effectivement par leurs contradicteurs de xénophobes , ce qui met un terme au débat, débat qui donc ne peut avoir lieu, ce qui est en  fait le but recherché par la loi Gayssot !

Et ça fait 40 ans que ça dure !

Posté par dissidence à 17:41 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire