DISSIBLOG

25 juin 2014

Deux poids deux mesures: épisode 3

Pas de "vive émotion" pour un Français poignardé :

"L’affaire du Rom lynché par une douzaine de jeunes de la Cité des poètes, à Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis, a fait grand bruit cette semaine. Plus au sud, à Digne-les-Bains, Jérémy Mortreux n’a pour sa part eu droit qu’à la presse locale, et ce ne sont pas Valls ni François Hollande qui ont fait part de leur « vive émotion » dans les colonnes de « La Provence » après son meurtre, mais seulement le directeur de l’abattoir où il était employé et ses collègues de travail. Agé de 30 ans, ancien militaire, Jérémy a été agressé par plusieurs personnes et poignardé à mort. D’après les premiers éléments de l’enquête, c’est une tentative de vol de portable qui aurait débouché sur le meurtre. Une mère et ses trois fils ont été mis en examen pour ce crime. De nationalité bosniaque, ils sont connus pour de nombreux délits commis sur notre sol (sans être expulsés bien sûr, l’horrible « double peine » ayant été abolie par Sarkozy)."

Posté par dissidence à 13:21 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire