DISSIBLOG

28 janvier 2015

Le nouveau marqueur de « l'extrême droite »

MoscoviciMosocvici ce matin sur les antennes de  Radio France:

ANEL est un parti de droite certes patriote mais favorable au maintien de la Gréce dans l'UE. On ne peut donc pas lui appliquer le qualificatif d'extrême droite

Donc être euro-sceptique c'est non seulement être europhobe (bientôt un motif d'internement dans les geôles de la république au même titre que l'islamophobie, l'homophobie la xénophobie ou pire la judéophobie) mais c'est aussi être d'extrême droite !

55 % des électeurs étaient d'extrême droite en 2005.

Posté par dissidence à 12:24 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire