DISSIBLOG

29 janvier 2015

Is ne sont déja plus « Charlie » ...

Pour François Boespflug, historien des religions, les réactions émotionnelles après l'attentat ont parfois manqué de lucidité et ce malgré leur générosité.


Aujourd’hui, force est de constater que nous sommes les seuls à vouloir continuer à pouvoir nous moquer de Dieu impunément, et dans une certaine indifférence. L’insolence anti-religieuse est assez bien portée en France.

Mais il semble évident que nous allons devoir mettre de l’eau dans notre vin car nos sociétés deviennent de plus en plus multiculturelles et multi-religieuses. C’est peut-être la fin de la tolérance molle qui s’auto-justifie au nom de la liberté d’expression exaltée comme un absolu intouchable. [...]

Tant que la société française ne comportait qu’une religion dominante, la question ne se posait pas mais elle est aujourd’hui posée de toute évidence. La plupart des Nations ne comprennent pas que l’on puisse pratiquer le dessin provocateur.

Pour vivre ensemble, il me semble qu’il va falloir introduire une prudence citoyenne et s’appliquer une autocensure pacifiste, même quand on chérit la liberté d’expression.

C’est d’ailleurs une question de bon sens.

Posté par dissidence à 15:00 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire