DISSIBLOG

04 avril 2015

En 1986 dèja , il fallait masquer l'odieuse vérité ...

Voici une déclaration passée inaperçue alors qu’elle vaut son pesant de cacahuètes. Nous sommes le 23 décembre 2014, au lendemain des attentats par des “déséquilibrés”, comme les qualifie alors le pouvoir societaliste, qui sont rentrés avec leurs voitures dans des civils aux cris d’Allah ouakbar. Alain Marsaud, député UMP de la 10ème circonscription des Français de l’étranger (Afrique et Moyen-Orient) et ancien magistrat antiterroriste, explique alors qu’en 1986, alors qu’il était encore magistrat, le pouvoir politique lui avait dit de qualifier les auteurs des attentats islamistes aux Galeries Lafayette et au Printemps de “déséquilibrés”. Il faut dire qu'après le flop de Carpentras, il était  devenu difficile d'imputer les faits à l'extême droaââte ...

via E&D

Posté par dissidence à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire