DISSIBLOG

17 avril 2015

Encore un psychopathe laissé dans la nature !

Et bien sûr, personne n'est responsable :


L'affaire du viol et du meurtre de Chloé en est une nouvelle démonstration tragique.

Voici ce qu'on apprend sur le suspect arrêté qui a reconnu les faits :

"En août 2009, quelques mois après l'agression violente de deux femmes et d'une jeune fille dans le Calaisis, qui lui a valu une condamnation à six ans de prison en octobre 2010, il avait été expertisé dans le cadre de cette affaire par un psychologue. Alors placé en détention provisoire, le suspect avait été décrit comme présentant une «personnalité aux traits psychopathiques», laissant ressortir une «certaine dangerosité potentielle».

Le praticien avait encore relevé que cet homme de 32 ans, intolérant à la «frustration», «ne présent(ait) aucun signe de culpabilité ou de regret à l'égard des faits commis». «Il est dans la déresponsabilisation volontaire», poursuivait le psychologue avant de conclure : «A défaut d'une remise en question, une récidive est fort probable avec un potentiel de violence non négligeable. Le pronostic d'une réadaptation reste très aléatoire, voire illusoire»."

Le père d'une précédente petite victime témoigne:

« C'est quand même une personne qui était en récidive », « On se sent bafoué parce que le jugement n'a pas été respecté, il a écopé de six ans de prison ferme et il n'en a effectué que quatre. » « Il va falloir expliquer à la famille (de Chloé) que cette personne devrait encore être en prison »,  « Moi je pose la question à Mme Taubira : 'à quand une loi pour imposer que les multirécidivistes fassent leurs peines entièrement ?' »


ND: Pas grave, on va oragniser une nième marche blanche ...

PS: L'inévitable marche blanche a bien eu lieu, mais ... vire au rouge:

En plus de l'immense tristesse, certains participants ont défendu l'idée que, pour ce genre de crime sexuel dont la fillette de 9 ans a été victime, il fallait restituer la peine de mort. Beaucoup de Calaisiens ne comprennent pas que le meurtrier présumé, un Polonais de 38 ans, ait pu se retrouver sur le sol français alors qu'il était interdit de territoire après des condamnations.

Ceux là n'ont toujours rien compris à Schengen ...

Posté par dissidence à 09:38 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire