DISSIBLOG

09 juin 2015

La vraie gouvernance

Le maire de Bordeaux figure parmi les 140 personnalités du gotha mondial, qui se réuniront de jeudi à dimanche en Autriche, dans une discrétion extrême alimentant la théorie du complot


 

Alain Juppé va faire son entrée parmi l’élite mondiale de la finance, de l’économie, de la politique et des médias. Cette année, le groupe Bilderberg l’a en effet convié à son huis clos ultra sélect. (*)

Ce club qui se réunit chaque année dans la plus grande discrétion, réunira 140 personnes issues de 22 pays au cours de son 63e rendez-vous de jeudi à dimanche dans le village autrichien de Telfs-Buchen, près d’Innsbruck.

Parmi les invités politiques figurent, le premier ministre belge Charles Michel, le ministre néerlandais des Finances Jeroen Dijsselbloem, patron de l’Eurogroupe, le président autrichien Heinz Fischer et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

Alain Juppé, comme par exemple François Fillon avant lui, sera la tête d’affiche de la délégation française cette année, où l’on trouvera aussi Laurence Boone, la conseillère économique du président français François Hollande, ainsi que le patron de Michelin Jean-Dominique Sénard, ou de l’universitaire spécialiste du monde arabe Gilles Kepel.

C’est aussi un Français, le patron des assurances Axa, Henri de Castries, qui préside le groupe Bilderberg. (**)

Le groupe, surnommé par ses détracteurs « les maîtres du monde », a été fondé en 1954 par le prince Bernhard des Pays-Bas et le milliardaire David Rockefeller dans un hôtel portant le nom de Bilderberg, aux Pays-Bas….


(*) en remerciement de son positionnement très politiquement correct ?
(**) coïncidence ? Juppé faillit réussir la privatisation de la sécu en 1995 ...

Posté par dissidence à 17:12 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire