DISSIBLOG

11 juin 2015

Allo la "démocratie" ?

Suite au désistement de plusieurs colistiers menacés de mort par courrier, la liste Front national pourrait ne pas être valablement déposée d’ici demain soir. Le candidat frontiste Jean Capasso laisse exploser sa colère.


 

Suite à l’invalidation de l’élection municipale par le Conseil d’Etat, les Annemassiens sont appelés à voter à nouveau pour choisir leur maire les 28 juin et 5 juillet prochain. Alors que la date limite de dépôt des listes de candidature expire demain soir à 18 heures, la liste du Front national pourrait ne pas pouvoir être régulièrement déposée, faute de colistiers.

« Nous risquons effectivement de ne pas pouvoir déposer la liste qui était pourtant prête. Cinq de mes colistiers ont reçu en début de semaine des menaces de mort par courrier. La liste s’est vidée en quelques jours et malgré les remplacements (la liste initiale comptait quelques noms supplémentaires en complément), il me manque aujourd’hui deux femmes, cela va relever du miracle maintenant, malgré mon réseau », déplore Jean Capasso, tête de liste annoncée pour le FN.

Passablement excédé par les méthodes utilisées pour l’empêcher de se présenter à l’élection municipale, Jean Capasso ne mache pas ses mots. « Ces menaces sont des lettres manuscrites qui ont été postées au domicile de cinq femmes de la liste du Front national. Je nourris énormément d’inquiétude pour notre démocratie surtout, ce sont là des méthodes mafieuses. La campagne s’avère beaucoup plus virulente que la dernière et là je ne rigole plus. »

La colère de Jean Capasso s’accompagne d’un certain dépit. « Je me retrouve aujourd’hui en bout de course, je crie au secours pour dénoncer ce qui se passe à Annemasse, on est pourtant pas à Marseille et pourtant… je suis très déçu aussi surtout pour tout ceux qu’on représente et qui comptait sur nous et notre engagement. »

Le candidat du Front national a déposé plainte hier au commissariat d’Annemasse. « Cela va très mal se finir », a prévenu Jean Capasso profondément touché par les attaques dont ses colistières ont été les cibles.

Source


On attend avec impatience l'indignation du "front républicain" ...

Posté par dissidence à 18:51 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire