DISSIBLOG

23 juin 2015

Tsipras a-t-il (déjà) mangé son chapeau ?

A la niche le caniche !De plus en plus pressé par le calendrier et le risque imminent d'un défaut à la fin du mois, le gouvernement grec a fini par accepter un certain nombre d'exigences de ses créanciers . Il n'a pas complètement rendu les armes puisqu'il a refusé de couper dans les retraites et de relever la TVA à 23 % sur certains domaines clés, mais il a présenté des mesures alternatives, qui permettent à première vue d'atteindre l'effort budgétaire réclamé. « La réponse du gouvernement grec aux demandes des institutions pour couvrir les écarts budgétaires a été absolue et complète », a-t-il déclaré .

Contrairement à ses promesses, l'austérité européenne va donc continuer

Jean-Claude Juncker a lui même convenu n'être « pas sûr que certaines mesures envisagées n'auront pas un effet récessif marginal ». Pour le premier ministre grec, ce programme sera en très difficile à vendre à son Parlement. Et celui qui avait promis de mettre fin à cinq ans d'austérité doit à présent convaincre son parti Syriza de continuer à le soutenir.

Posté par dissidence à 13:38 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire