DISSIBLOG

28 juin 2015

Terrorisme: « si ça continue comme cela, on ne pourra plus vivre »

Résultat de recherche d'images pour "Hervé Cornara"Hervé Cornara était un Français comme les autres. Une femme, un fils de 20 ans et un petit appartement HLM à Fontaines-sur-Saône, près de Lyon. Son grand malheur ? Avoir croisé la route de Yassin Salhi, 35, l'homme qu'il avait embauché dans sa société de transports. Dans la commune de Fontaines-sur-Saône, les habitants ont rendu un vibrant hommage samedi 27 juin à ce chef d'entreprise décapité lors de l'attentat à Saint-Quentin-Fallavier. 

Dans le cortège, sa famille et ses amis étaient bien entendu présents, toujours sous le choc. "Il s'occupait du quartier, il s'occupait de tout, tout ça en ayant beaucoup de travail et en voyageant dans toute l'Europe. Il a voulu l'accompagner dans son travail mais il n'aurait pas dû", a notamment raconté sa tante, Jeanine.

Il faut que le gouvernement réagisse, car si ça continue comme cela, on ne pourra plus vivre

Jeanine, tante d'Hervé Cornara

Bouleversée par les récents événements survenus en France et en France et en Tunisie notamment, elle fait appel au gouvernement. "C'est horrible, Daech ça va être dans le monde entier. Il faut que le gouvernement réagisse, car si ça continue comme cela, on ne pourra plus vivre. C'est une horreur", a-t-elle clamé demandant aussi de l'aide. "Il faut qu'il s'occupe de nous, de la France et de l'Europe", a-t-elle déclaré.


Pas de problème: on va aggraver les lois antidiscriminations pour obliger les employeurs à recruter des isalmistes potentiels. Voyez, le gouvernement s'occupe de vous ...

Posté par dissidence à 07:22 - France - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Pas d'amalgame...

    Si son grand malheur, dites-vous, est d'avoir "croisé la route de Yassin Salhi qu'il avait embauché", ce n'est hélas que la stricte vérité. Et il y a fort à parier que les chefs d'entreprise regarderont désormais à deux fois avant d'engager un employé... Pas d'amalgame ! OK, mais nous ne pouvons que constater que les actes de barbarie sont (trop) souvent associés à l'islam. Dès lors, comment ne pas faire d'amalgame ? Expliquez-moi comment faire !

    Posté par Kikounache, 28 juin 2015 à 10:13
  • antidiscrimination

    1) l'amalgame est en train de se faire, peut être pas sans raisons
    2) les chefs d'entreprise "ne peuvent regarder à deux fois avant d'engager un employé" comme vous dites: la loi leu leur interdit ! ...

    Posté par dissident, 29 juin 2015 à 15:13

Poster un commentaire