DISSIBLOG

21 octobre 2015

L'immigration, une chance pour la Suède

Nous dédions cette "brève" à tous les bobos qui répètent en boucle que l'immigration est une "chance pour l'Europe", les nouveaux arrivants étant supposés à terme "payer nos retraites futures"


Sous pression migratoire, la Suède contrainte d'augmenter l'âge de la retraite

Le gouvernement suédois a l’intention de soumettre à l’adoption du parlement la décision d’augmenter l’âge de départ à la retraite, avant les élections de 2018. Cette initiative semble être la conséquence de l’arrivée de milliers de migrants, menaçant le budget suédois. (...)

Si les problèmes financiers pointés par les autorités suédoises se faisaient déjà pressentir, la crise migratoire semble accentuer ces difficultés budgétaires en Suède. Le Département des migrations du pays a récemment revu à la hausse ses estimations concernant l'accueil des réfugiés cette année, de 80.000 à 150.000 personnes, annonce l'édition Aftonbladet.

Le Département des migrations de la Suède répertorie plus de 1.000 réfugiés chaque jour. Mais, selon l'expert en migration Merit Wager, 1.000 autres migrants ne passent pas l'enregistrement lors de leur arrivée, et ce tous les jours également. Le problème est loin d'être résolu, et la ministre suédoise des Finances Magdalena Andersson a même proposé d'augmenter la dette d'Etat de la Suède pour trouver de l'argent pour l'accueil des réfugiés.

Il s'avère que les explications de Mme Strandhall semblent avoir pour but de cacher les causes réelles d'une telle décision. L'augmentation de l'âge de la retraite pourrait être une des mesures pour couvrir les dépenses liées à l'accueil des migrants dans le pays.

source

Posté par dissidence à 08:27 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire