DISSIBLOG

05 décembre 2015

« Le Front national, cette imposture »

Extraits de l’éditorial du Monde intitulé «Le Front national, cette imposture».


Pendant près de quarante ans, sous la férule de Jean-Marie Le Pen, le Front national (FN) s’est satisfait de choquer les consciences et d’affoler la République, le temps des élections présidentielles. Depuis bientôt quatre ans, sous la présidence de Marine Le Pen, son ambition est tout autre : conquérir le pouvoir et mettre en œuvre son projet. Il s’en donne les moyens, s’implante, se renforce. […]

Qu’en est-il de la fraternité quand le FN propose le rétablissement de la peine de mort, au mépris de la Constitution ?

ND: La suppression de la peine de mort, comme nombre de décisions "soicétales" fondamentales n'a JAMAIS fait l'ojet d'uen consultation référendaires. ce que propose justement le FN. Ça s'appelle la démocratie. Pour les populophobes "post démocrates", le populisme

Ou quand sa présidente saisit le prétexte des attentats terroristes du 13 novembre pour réclamer la suspension immédiate des procédures d’asile des réfugiés, au mépris d’un droit universel et d’une tradition qui honorent la France ?

ND: Dont acte: Le Monde préfère le risque terroriste. Pour mémoire, si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, les terroristes actuels SONT TOUS des musulmans.

Que devient la laïcité quand, brandie contre le fondamentalisme islamique, elle vise, en réalité, à jeter le soupçon sur l’ensemble de la communauté musulmane de France ?

ND: Qui menace  actuellement la laïcité sur le territoire national ? Qui au nom de la laïcité s'en prend systématiquement de façon obsessionnelle aux "cathos" ? Le Monde et ses acolytes

La liberté, enfin : la réaction de Mme Le Pen à l’appel récent de La Voix du Nord contre le FN dit assez quelle conception elle en a, agressive et intolérante.

ND: Soyons clair; OUI la presse de demain à 80 % aux mains des donneurs d'ordre et autres faiseurs d'opinion devra rendre des comptes au sens propre. Finies les grasses subventions et retours d'ascenceur. Tous ces organismes et organes de presse sous perfusion étatique ne devront alors leur existence qu'à leur audience réelle. Pas d'adhérents, pas de revenus. Pas de lecteurs, pas de diffusion. C'est simple comme le marché.

Quant à l’image de la France dans le monde, elle s’effondrerait aussi vite que son économie si, d’aventure, Mme Le Pen arrivait à ses fins. Ce serait celle d’un pays retranché derrière ses frontières, obsédé de sa pureté ethnique, portant la responsabilité du démantèlement de l’Union européenne, enfermé dans l’impasse d’un nationalisme étriqué et hargneux. Bref, un pays déconsidéré, tournant le dos à son histoire, autant qu’à son avenir.…]

ND: déconsidérée aux yeux de qui ? La petite caste parisienne donneuse de leçon qui ne représente qu'elle même ? Les oligarques européistes non élus qui dictent leur loi ? L'hyper classe hors sol qui spécule contre le droit des peuples ?

Le parti de Mme Le Pen se prétend « national ». Elle-même se targue d’incarner « l’esprit de la France ». C’est, en tous points, une imposture. L’audience croissante du FN témoigne, certes, de l’efficacité de sa recette : attiser les peurs des Français pour mieux leur vendre ses mirages. Or, la peur, dans ce pays, a toujours conduit à des catastrophes. Puissent les électeurs en prendre conscience, dès ce dimanche. […]

Amusant quand on voit les nouvelles conseils de sécurité en cas d'attentat: fuir, par tous les moyens, se cacher, dénoncer  ... Comme en 40 ?

Posté par dissidence à 09:19 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire