DISSIBLOG

19 janvier 2016

Journalisme ou diffamation ?

Chacun sait que la présentation des faits, dans les médias, peut faire croire le contraire du fait lui-même. On en a un exemple particulièrement clair avec l’annonce de David Cameron concernant les femmes musulmanes immigrées.

Le Monde titre :

Cameron veut imposer des tests d'anglais aux femmes musulmanes immigrées

Il veut « imposer », de façon autoritaire, des « tests », de façon vexatoire, pour embêter 1 des femmes 2 musulmanes 3 immigrées. Ce qui est triplement scandaleux.

Mais il y a plus fort que Le Monde. Le Point titre :

David Cameron veut contraindre les musulmanes à apprendre l'anglais

Sous prétexte qu’elles sont musulmanes, ces femmes devront apprendre l’anglais sous la contrainte, comme des détenues.

Le bouquet est le titre du Parisien :

David Cameron menace d'expulser les musulmanes qui ne parlent pas l'anglais

Or de quoi s’agit-il ?

De l’annonce par David Cameron qu’il va débloquer 20 millions de livres pour aider à l’intégration des femmes musulmanes, la mesure phare étant une aide à l’apprentissage de l’anglais, car 22% des femmes musulmanes vivant au Royaume-Uni, parfois depuis longtemps, ne parlent pas couramment l’anglais, et il est important que ces femmes parlent l’anglais pour ne pas être confinées dans un ghetto. « A cause d’une tolérance passive, des gens adhèrent à l’idée critiquable d’un développement séparé », dit le Premier ministre, faisant allusion à l’apartheid.

On en pense ce qu’on veut (pour ma part je trouve que c’est plutôt habile), mais quand une aide à l’intégration est présentée comme une contrainte ou une menace, c’est qu’il y a quelque chose de vraiment pourri dans nos médias (à moins qu’ils soient soumis à l’islam au point de soutenir l’enfermement des femmes)."

Yves Daoudal

Posté par dissidence à 16:30 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire