DISSIBLOG

09 juin 2016

Poursuivi pour avoir critiqué ce qui n'existe pas !

En Espagne, le lobby LGBT passe à l'étape suivante de son rouleau compresseur200901011002Le cardinal Antonio Cañizares Llovera, ancien préfet de la Congrégation pour la discipline des sacrements et le culte divin, fait l’objet de plusieurs plaintes devant la justice pénale espagnole, suite à une homélie au cours de laquelle il avait défendu « le don précieux de la famille chrétienne » et dénoncé

« l’empire gay, certains courants féministes et l’idéologie du genre, la plus insidieuse de l’histoire de l’humanité ».

Une association venant en aide aux réfugiés a déposé plainte contre lui le 6 juin pour incitation à la haine. Le cardinal Cañizares, estime la plateforme dans un communiqué,

« représente un facteur ultra-conservateur qui voudrait renverser l’ordre constitutionnel et semble montrer une certaine nostalgie pour d’autres temps, lorsque les immigrés, les gays, les lesbiennes, les bisexuels, les transsexuels et les femmes étaient soumis au diktat d’une société gouvernée, de fait, par l’Église ».

Un collectif LGBT a aussi déposé une plainte contre le cardinal Cañizares pour ses propos « machistes et homophobes ». Une quarantaine d’entités se sont jointes à cette démarche, parmi lesquelles plusieurs partis politiques locaux. Ces derniers souhaiteraient faire voter une motion contre le cardinal au sein du Parlement de la communauté valencienne, une région autonome de la péninsule Ibérique, pour des prises de position « contraires à la Constitution, qui défend l’égalité de genre ».

Selon la théorie du genre qui bien sûr n'a JAMAIS existé ...

Posté par dissidence à 09:56 - Europe - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Ne confondons pas tout.

    Ne confondons pas tout. Lorsque le Cardinal dénonce « l’empire gay et l’idéologie du genre la plus insidieuse de l’histoire de l’humanité » il est dans son droit le plus légal de s'exprimer. Ceux qui prônent le mariage gay n'ont-ils pas pris le droit (sans risques judiciaires !) de revendiquer haut et fort ce choix de vie qui n'est pas partagé par tous ?... N'est-ce pas ici une sournoise agression (une de plus !) lancée contre la religion catholique ? Et qu'une association "d'aide aux réfugiés" dépose plainte contre lui pour "incitation à la haine" est surréaliste. Affirmer qu'il « semble montrer une certaine nostalgie du temps ou la société était gouvernée par l’Église » est une affirmation gratuite et calomnieuse. Quant à ses propos qualifiés de « machistes et homophobes », c'est une accusation sans fondement. On peut ne pas adhérer à la copulation entre homosexuels sans pour autant être homophobe... On n'est tout de même pas "obligé" d'aimer les homos pour être dans la légalité ! On a tout de même le droit de choisir ses amis ! Et si une "quarantaine d’entités parmi lesquelles plusieurs partis politiques se sont jointes à cette démarche", cela démontre qu'il s'agit bien d'une "attaque politico-religieuse en règle" menée contre la Chrétienté.

    Posté par Kikou, 09 juin 2016 à 17:45
  • Les outils de la post démocratie sont là dans toute leur splendeur: inversion des valeurs, dénaturation calculée des mots, et surtout l'arme absolue: les lois antiracistes et leur jurisprudence unilatérale. Dans cette nouvelle république diversitaire, vous n'avez plus AUCUN droit si vous être un mâle blanc hétérosexuel. Qui plus est de droite et catholique !

    Posté par dissiblog, 10 juin 2016 à 13:47

Poster un commentaire