DISSIBLOG

17 juin 2016

Autriche: une élection contestée

Les élections présidentielles en Autriche auraient été truquées
    
C'était le dimanche 22 mai, les Autrichiens étaient invités à élire leur président de la République. Au deuxième tour, après que les électeurs autrichiens ont sorti de la course les représentants des grands partis de l'oligarchie. Résultat, Norbert Hofer, du parti de la liberté, le patriote FPO était donné favori avec 52 % d'intention de vote dans les sondages contre l'écologiste Alexander Van der Bellen.

Des résultats très attendus

Le dimanche soir déjà, quelques suspicions pesaient sur le respect des règles lors du scrutin. L'officialisation des résultats était repoussée au lundi, car il restait les voix des votes par correspondance à comptabiliser.
L'hebdomadaire Minute de cette semaine propose une analyse plus poussée des résultats. Il en conclut que ces derniers ont en effet été bidonnés.

Quels sont les bidonnages ?

L'hebdo écrit que, je cite : « Parmi les 573 275 bulletins que le rapport constitutionnel considère litigieux — c'est-à-dire tout de même près de 13 % des suffrages exprimés ! —, 120 067 auraient été connus avant l'heure légale de début des opérations de comptage des votes par correspondance, le lundi 23 mai à 9 heures. Irrégularité constatée dans 17 circonscriptions sur 117 ».
Il ajoute que, je cite : « Dans 7 circonscriptions, les résultats de 58 374 bulletins n'auraient pas été proclamés par la commission électorale, mais par des tierces personnes non habilitées ».
Enfin, il apparaîtrait que « 30 295 bulletins par correspondance auraient été dépouillés avant l'installation de la commission, le lundi 23 mai à 9 heures (soit seulement 568 de moins que 30 863 bulletins qui ont fait la différence…) ».

Quel a été le rôle du ministère de l'Intérieur ?

Toujours selon l'hebdomadaire Minute, une fuite a été organisée dans la matinée du dimanche par le ministère de l'Intérieur, expliquant que l'avance du candidat patriote Hofer était trop importante. Cela aurait eu pour conséquences de pousser les opposants à Hofer d'aller voter.


 

ND: on se souvient que la même technique avait été employée par canal + lors du deuxième tour de l'élection présidentielle françaiqse de 2002 ... sans que la chaine ne soit nullement inquiétée !

Posté par dissidence à 17:11 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire