DISSIBLOG

14 septembre 2016

SCOOP: Le service public de l'audiovisuel est partisan !

Et c'est le  président (alias « Tancrède » petit protégé du Fredoprophète ... ) de Radio France qui l'affirme !


Le président de Radio France, Mathieu Gallet, a pris la défense des médias publics, « rempart contre les discours extrémistes » dans une tribune publiée dans Le Monde daté de mercredi, en réponse à un rapport préconisant la fermeture de plusieurs chaînes et stations publiques.

« Certains idéologues rêvent de privatiser France 2 et de supprimer des chaînes et des stations de l’audiovisuel public. Il faudrait au contraire leur donner un nouvel élan car elles sont un rempart contre les discours extrémistes « , écrit-il dans cette tribune.

Il fait référence à un texte publié par Fondapol, think tank proche des Républicains, « qui appelle à la fermeture de France 3, France 4, France Ô, à la privatisation de France 2 et à la suppression de 4 radios – comprendre France Inter, France Bleu, FIP et Mouv« .

« Est-ce le moment d’appeler à la disparition des seuls médias attachés à tisser du lien social autour de références communes ? N’est-il pas urgent au contraire de renforcer le service public, acteur majeur du vivre-ensemble« , s’interroge le patron de Radio France.

« Aujourd’hui, le défi à la fois politique, social et culturel auquel les médias publics répondent est prioritaire, face à tous les fanatismes que nourrit l’obscurantisme« , écrit-il encore.

source


On aura évidemment compris que les discours extremistes visés sont ceux qui ne sont pas acceptés par l'oligarchie ou sortent des clous du poltiquement correct balisé par les lois d'exception dites antiracistes. Et donc par extension, les disours dits "populistes". Et tout ça avec les impots perçus sur le dos du peuple justement ...

Posté par dissidence à 13:49 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire