DISSIBLOG

16 septembre 2016

Démocratie "participative"

En secret les préfets se réunissent sans concertation avec les maires, pour répartir les migrants en Ile-de-France

Information révélée par Valeurs Actuelles :

Images-2"malgré les récentes déclarations du gouvernement, qui aurait épargné la Corse et l’Ile-de-France dans sa répartition des migrants pour désengorger les camps de Calais, il y aura bien plusieurs centres de migrants dans différentes communes d’Ile-de-France. La présidente de la région Valérie Pécresse avait d’ailleurs déjà confirmé cette information. Invitée sur RMC/BFMTV hier 14 septembre, elle avait déclaré que « les équipements publics de l'Ile-de-France n'ont pas vocation à accueillir des migrants. D'autant plus que ces bases de loisirs sont le jardin de ceux qui n'en ont pas. C'est vraiment très important pour la qualité de vie », ajoutant que le gouvernement avait « demandé de mettre un campement de migrants à Cergy-Pontoise [dans le Val d'Oise, NDLR], et à Vernouillet [dans les Yvelines, NDLR] ».

Une réunion à huis-clos entre les préfets pour répartir les migrants

Selon nos informations, les préfets de différents départements de la petite couronne sont réunis en ce moment-même pour évaluer la faisabilité des projets d’accueil des migrants. Plus précisément, les préfets recenseraient, communes par communes, les terrains disponibles pour installer des camps. Une réunion à laquelle les maires de communes ne sont pas conviés.

Exclusivité Valeurs : la commune du Chesnay accueillera un camp

Un des camps de migrants devrait ouvrir à Louveciennes, commune située dans le département des Yvelines, qui appartient au canton du Chesnay. Le maire du Chesnay, Philippe Brillault, n’en revient toujours pas [...]"

Posté par dissidence à 09:50 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire