DISSIBLOG

30 septembre 2016

Les raisons électorales du Grand Remplacement

L'exemple américain (via LSB)

Fin août, un article des Echos (peu suspect d'extrémisme ni de complotisme) expliquait pourquoi Donald Trump avait peu de chance de l'emporter :

"La faute n'en revient pas qu'à Donald Trump. Compte tenu des changements démographiques, son combat est autrement plus difficile à gagner qu'il ne l'était pour George W. Bush dans les années 2000. A titre d'exemple, celui-ci avait remporté le Nouveau-Mexique, ce qui serait totalement impossible aujourd'hui : les Latinos sont devenus tellement puissants que les démocrates ne peuvent plus y perdre. La meilleure preuve est que plus personne n'y fait campagne depuis 2008 ! Donald Trump en est donc réduit à monter des scénarios quasi impossibles, espérant remporter tout à la fois la Floride, l'Ohio, l'Iowa et le Nevada, et pourquoi pas le Colorado et la Virginie. Mais, comme au Nouveau-Mexique, la montée des Noirs et de Latinos fait que ces Etats, historiquement républicains, penchent plutôt démocrate aujourd'hui. Hillary Clinton y est donnée largement favorite."


Et voilà comment les "populistes" sont écartés du pouvoir à tout jamais ! On comprend que l'exemple américain ait inspiré la gauche de Terra Nova ...

Posté par dissidence à 17:55 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire