DISSIBLOG

02 février 2017

Islamisation: stop ou encore ?

Dimanche soir, un haut responsable de l’administration Trump a briefé les journalistes en ces termes :

« La réalité est que nous ne voulons pas nous retrouver aux Etats-Unis dans la situation de la France, de l’Allemagne ou de la Belgique avec une large population musulmane. »

« On ne veut pas d’une situation où dans 20-30 ans il devient normal qu’il y ait régulièrement des attaques terroristes sur notre sol. Les Etats-Unis est un pays souverain qui n’a absolument pas l’obligation d’intégrer n’importe quel immigré. »

Vision des choses évidemment non partagées par les bien pensants horrifiés

Au-delà des pouvoirs publics, beaucoup redoutaient que ces traumatismes répétés [des attentats ...] ne déclenchent une montée de l’intolérance, du racisme antimusulman, voire une exacerbation plus générale des actes contre les lieux de cultes et les pratiquants, qu’ils soient musulmans ou, en réaction, juifs ou chrétiens. Comme si le choc des attentats avait provoqué, chez les Français, davantage de volonté de vivre ensemble que de tentation de repli sur soi ou de règlements de comptes antireligieux.A rebours de tous ceux qui s’emploient à verser de l’huile sur le feu et à attiser sans cesse le débat sur les communautarismes, il semble qu’il n’en soit rien.

Réponse des électeurs dans 3 mois ...

Posté par dissidence à 10:29 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire