DISSIBLOG

25 février 2017

Acharnement judiciaire unilatéral ?

Affaire Fillon : le parquet national financier ouvre une information judiciaire 

Le parquet national financier, qui menait les investigations dans l’affaire Fillon, a annoncé, vendredi 24 février, dans un communiqué, l’ouverture d’une information judiciaire. Un ou plusieurs juges d’instruction vont être désignés pour approfondir l’enquête. Cette décision ouvre la voie à une mise en examen ou un placement sous le statut de témoin assisté des acteur du dossier, dont François Fillon.


 

Nul doute que dans sa soudaine opération main propre, la justice ne s'interesse à cette autre affaire, bizarrement évoquée par le seul Valeurs Actuelles pour le moment :

La justice s'intéresse aux douteuses méthodes du PS : une femme, en arrêt maladie depuis deux ans, serait en fait... assistante parlementaire PS !

Posté par dissidence à 11:05 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • L'histoire a donc commencé par un complot lancé dès que la Gauche a compris que le candidat Fillon représentait un danger pour elle. La justice libre et indépendante s'est alors aperçue que ses accusations n'étaient pas plus critiquables chez Fillon que chez les autres parlementaires : il n'y a rien d'illégal, même si cela doit changer... Le Parquet financier, libre et indépendant, a donc changé son fusil d'épaule et revient sur Fillon via sa famille. La justice libre et indépendante relance ainsi son offensive en mettant la pression sur l'épouse et les enfants Fillon. Elle sait en effet qu'elle ne pourra pas le "tuer" par une simple "mise en examen", idée qu'elle caressait en attendant le "bon moment"... C'est ballot !
    Il s'agit donc bel et bien pour cette justice libre et indépendante de ranimer un feu mourant, et donner ainsi un nouvel os à ronger au bon peuple qui n'y verrait que du feu...

    MLP est évidemment, elle aussi, sous les feux de la rampe : convoquée à comparaitre, comme par hasard, elle aussi, en pleine campagne, elle "refuserait d'être entendue par les enquêteurs" selon le vocable retenu... Mais personne n'a eu l'idée de préciser qu'elle ne veut que "reporter" et non "refuser" sa comparution, ce qui est son droit le plus strict. Il n'y a donc, là non plus, pas la moindre irrégularité, tout comme chez Fillon... Alors, de guerre lasse, la justice juste et équitable s'en prend à ses attachés parlementaires et autres gardes du corps. Pitoyable !

    Et l'on voudrait nous faire croire que cet acharnement judiciaire relève du pur hasard ?! Mais comment se fait-il que cette justice libre et équitable n'épingle-t-elle aucun candidat de Gauche ? Macron n'aurait-il rien à se reprocher ?... N'aurait-il pas effacé une dette de 3,5 millions d'euros du "Canard Enchainé" ? Et n'a-t-il pas détourné quelques fonds publics au profit de sa campagne électorale quand il était à Bercy ?...

    Ah !... ce ne sont que rumeurs... Mais pourquoi ces seules rumeurs restent-elles "ignorées" des médias ?

    On ne nous épargnera rien. Des gags désopilants, tel celui entendu aux "Grandes Gueules", lorsqu'un drôle de "bip-bip" extirpé de la boite à sons de la régie a été entendu pour faire croire à un incident technique sur communication téléphonique... juste au moment ou l'intervenant n'était plus très "en phase" avec le plateau... Ou encore, cet autre intervenant (sur BFM-TV) qui se plaignait de l'étrange "bienveillance" accordée par cette chaîne au candidat Macron : remarque immédiatement rectifiée par : "cette chaîne traite tous les candidats de la même façon". On voudrait le croire, mais...

    Et puis, il y a ce fameux film "Chez nous", ouvertement anti-FN, qui sort lui aussi tout à fait pas hasard en pleine campagne... ça fait tout de même beaucoup, non ?

    Alors, pour faire diversion "on" dénonce les cyber-attaques dont souffrirait la Gauche... Mais sans évoquer les attaques, elles non cyber, qui attaquent très concrètement les seuls élus de Droite... Les "je-sais-tout-de-la-politique" que sont nos journalistes "engagés" nous assènent quotidiennement leur bourrage de crâne, et ça ce n'est pas de la cyber-attaque, c'est du sonnant et trébuchant !

    La campagne présidentielle sent la poudre. L'artillerie lourde pilonne les positions de Droite. Les "boules puantes" se révèlent être des missiles à têtes chercheuses configurées pour ne tirer qu'à Droite.

    Aux dernières nouvelles Monsieur "cul entre deux chaises" se rallierait au gourou Macron pour un duo de haute voltige. Le "vieux renard" prétend s'allier à "l'illusionniste" pour "l'aider"... Mais ce dernier n'attend que pouvoir siphonner "ses" voix pour le faire "disparaitre" comme par enchantement : c'est la magie du spectacle !

    Tous les coups sont bons entre gens qui se détestent mais se "rassemblent" pour les besoins de la cause. Les médias en oublieraient presque les Hamon, Mélenchon etc...

    La folie envahit la gaucho-sphère qui ne sait plus qu'inventer pour maintenir les candidats de Droite la tête sous l'eau, et laisser ainsi la voie libre au petit gourou jusqu'à l'élection présidentielle. Ah, elle est belle cette Gauche prête à tout pour ne pas se faire balayer par la "vox populi"... Où est le jeu équitable de la démocratie ?

    Au-delà de ces "micmacs" politico-judiciaires, il nous faut malgré tout faire un choix. Et si l'on consulte les programmes présentés, on ne peut que constater que celui que Macron vient de présenter est un "copié-collé" volé chez les autres et remis à sa sauce pour tenter de plaire à tous... C'est d'ailleurs pour cette simple raison qu'il a tant attendu pour le dévoiler. Macron est un pur produit du show-biz, mais il n'est pas une star !

    Le programme de MLP comporte de bonnes idées, certes, mais difficiles à mettre en œuvre dans la France explosive d'aujourd'hui...

    Maintenant, entre nous, si la justice, libre et indépendante, nous dévoilait aujourd'hui que Fillon avait tué ses père et mère, cela ne changerait pas d'un iota ma conviction : il est, et reste le seul à avoir un programme crédible et une stature d'homme d'État. Mais chuut, ne le dites à personne !

    Posté par Térémanotakita, 25 février 2017 à 19:07

Poster un commentaire