DISSIBLOG

05 juin 2017

Allemagne remplacement PHYSIQUE de population et fin de la liberté d'expression

Allemagne : une femme condamnée à payer 1350€ d’amende pour avoir partagé une photo « anti-migrants » sur facebook

Une femme allemande âgée de 62 ans a été condamnée à une amende 1.350 euros par la justice après avoir partagé et aimé l’image d’une blague anti-migrants sur sa page Facebook.

La résidente de Berlin âgé de 62 ans Jutta B. de Lichtenberg a été arrêtée à son domicile et perquisitionnée par la police après avoir partagé une photo sur Facebook intitulée « Avez-vous quelque chose contre les réfugiés? ». Pour avoir partagé l’image, qui comprenait des commentaires désobligeants sur les migrants, la dame a été condamnée à une amende 1.350 euros, rapporte le journal allemand Berliner Morgenpost.

Depuis son arrestation, Facebook a supprimé le compte de Jutta. Au tribunal, elle a affirmé qu’elle avait aimé et partagé l’image en question sans lire entièrement le contenu. « J’aime bien partager des choses amusantes » a-t-elle déclaré au tribunal.

Le tribunal a qualifié son action d'expression haineuse et dénigrante, une incitation à la haine. »

https://www.morgenpost.de/berlin/article210748779/Berlinerin-wegen-Volksverhetzung-auf-Facebook-verurteilt.html

« Une Atteinte Massive au Droit de Propriété » : L’Allemagne Confisque des Logements pour les Migrants

Par une décision sans précédent, les autorités de Hambourg ont confisqué six logements dans le quartier de Hamm près du centre-ville. Ces logements qui appartiennent à un propriétaire privé, étaient vacants depuis 2012. Comme ils avaient besoin d’être rénovés, un administrateur a été nommé par la ville pour diriger un programme de travaux en vue de les louer – contre la volonté du propriétaire – à des locataires choisis par la ville. La porte-parole du quartier de Hamm, Sorina Weiland, a déclaré que les coûts de rénovation seront facturés au propriétaire.

Les socialistes et les Verts de Hambourg ont aussi récemment mis en place une « hotline » qui offre aux habitants la possibilité de signaler les propriétés vacantes. Les activistes ont également créé un site Web – Leerstandsmelder (Vacancy Detector) – pour identifier les appartements inoccupés à Hambourg et dans d’autres villes allemandes.

« La proposition est claire : la police est désormais en droit de pénétrer dans une propriété privée sans autorisation du tribunal dans le but de trouver des logements pour les réfugiés lorsqu’ils sont menacés d’itinérance. « Le consentement du propriétaire » n’est nullement requis. Ce nouveau pouvoir n’est pas seulement conféré à la police, mais aussi à l’ensemble des agences agissant pour le compte de l’Etat.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4506552/Hamburg-confiscates-flats-ease-migrant-housing-crisis.html

Posté par dissidence à 11:22 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire