DISSIBLOG

01 juillet 2017

Rions un peu avec les cocu-menteurs

Hier, c'était Macromania à tous étages et sur tous les médias
Aujourd'hui, les mêmes et leurs cocu-lecteurs font mine de découvrir que la situation économique léguée par le précédent gouvernement est catastrophique, en raison notamment de dépenses pré-électorales gagées sur un avenir non financé. Or

  1. tout le monde savait cela depuis longtemps, donc bien avant la campagne électorale: faire mine de le découvrir aujourd'hui relève de l'escroquerie pure et simple
  2. qui était ministre de l'économie sous le précédent quinquennat avant d'en être démissionnaire à point nommé ? Un certain Macron ...

Les faiseurs d'opinion (et de rois) préparent tout simplement cette même opinion à ce qu'ils savaient déjà mais se gardaient bien de dire: elle sera une nouvelle fois tondue copieusement, bien au delà de ce que le roi qu'ils ont choisis leur avait promis.

Posté par dissidence à 13:38 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Liberté d'expression

    DISSIBLOG est un rare site qui permet encore de s'exprimer... Profitons-en !
    Une précision révélatrice est donnée sur un autre site en ces termes : "les points de vue exposés n’engagent que leurs auteurs et non la rédaction. La liberté d’expression implique que les opinions les plus diverses puissent trouver leur place dans nos colonnes". Cette mise au point révèle un profond malaise : le sentiment de n'être plus garanti de pouvoir s'exprimer librement en France. Sentiment ressenti depuis l'éviction arbitraire de Fillon à la présidentielle. La défaite de la Droite était inscrite dans le "système" et que se soit Fillon ou un autre n'y aurait rien changé. Le "système" a manipulé les électeurs et la liberté d'expression en fait les frais. Les journalistes insoumis sont éliminés (Zemmour, Polony etc) et les commentaires habituellement ouverts sur sites sont désormais fermés (censure !). Qui ose l'ouvrir se fait ruiner (et taire !) par une justice plus qu'ambiguë. Personne ne se risque à contrarier celui qui se voir déjà Empereur comme un certain Bokassa en son temps. Kim Jong-un doit bien rigoler à voir notre pays rejoindre le sien. Les français sont mis en esclavage.

    Posté par Kim Jong-Deux, 01 juillet 2017 à 16:03

Poster un commentaire