DISSIBLOG

10 juillet 2017

On prend les mêmes et on recommence ...

Le Maire confirme chez Bourdin que l'Etat allait  céder des participations qu'il détient dans des sociétés cotées. Le but ? Dégager 10Mds€ afin d'investir l'argent du contribuable dans "le futur et non dans le passé". Fort bien, mais voir Bercy se transformer en fonds de capital risque... on a quand même quelques doutes.

D'abord parce que les performances passées de l'Etat en matière de choix d'investissements sont loin d'être stellaires. Jugez plutôt : entre 2010 et 2016, pendant que le CAC40 prenait +28%, le portefeuille de l'Etat (62 entreprises cotées) chutait de 29%. Nice.

Mais surtout parce que devinez ce que l'Etat va vendre… ben, ce qui est vendable pardi, à savoir ses bonnes valeurs (ADP, qui a pris près de 40% depuis janvier, Renault, Orange, …) et va garder les losers : EDF qui a perdu 70% de sa valeur depuis son introduction en Bourse en 2005 ou Areva (-90% depuis 2006)...

Si vous aviez le choix, vous confieriez votre épargne à un gestionnaire qui a toujours sous-performé par rapport aux indices et dont le fonds est constitué de titres dont personne ne veut ?

Bref, on fait du vieux avec du neuf frelaté

Posté par dissidence à 13:39 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire