DISSIBLOG

09 novembre 2017

La "diversité" est une chance qu'on vous dit ! Illustrations:

Allemagne : un réfugié angolais « bien intégré » agresse une policière et la pousse sur les rails d’un train

Celle (Allemagne) – Un individu de 24 ans originaire d’Angola se comportait de façon très agressive dans une gare, une policière est intervenu pour le calmer.

Le migrant angolais agité a agressé l’agent de police puis l’a poussé sur les rails du train.

Le jeune agresseur a fui mais a été rapidement arrêté près de la gare. Il fait maintenant l’objet d’une enquête pour lésions corporelles dangereuses. L’homme a un permis de séjour en Allemagne et était considéré comme bien intégré.

http://www.haz.de/Nachrichten/Der-Norden/Uebersicht/Schwarzfahrer-stoesst-Polizist-in-das-Gleisbett

Lyon : attaqués aux cocktails molotov lors d’un guet-apens, les pompiers se mettent en grève

Ils en ont ras le bol de recevoir des pavés sur leurs camions ! La semaine dernière un équipage de Feyzin est même tombé dans un véritable guet-apens, coincé dans une rue de Vénissieux, ils ont notamment reçu des cocktails Molotov.

C’est une montée en puissance depuis les années 90. Après les insultes, les menaces, les jets de pierre… voilà que les pompiers qui partent en intervention reçoivent des cocktails Molotov ! C’est en tout cas ce qui s’est passé une nuit de la semaine dernière à Vénissieux.

C’est donc l’agression de trop. D’après les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur, Rhône-Alpes était en 2015 la région de France où l’on a déploré le plus d’agressions contre des pompiers. 426 au total. 255 uniquement dans le département du Rhône.

https://www.radioscoop.com/infos/rhone-mouvement-de-greve-chez-les-pompiers_149247

Caen : Chakib, porteur d’un bracelet électronique, faisait son jogging avec un maillot floqué au nom de Ben Laden

En juin dernier, Chakib Limane avait été interpellé par la police après l’alerte d’un agent de sécurité d’un magasin spécialisé dans la personnalisation de maillots de sports.

L’agent s’était dit préoccupé par le comportement de cet homme, porteur d’un bracelet électronique, venu floquer un maillot du nom de Ben Laden.

Et sa passion pour les maillots floqués va plus loin. Les policiers ont retrouvés chez le prévenu six autres maillots personnalisés avec les noms d’« Ali le chimique », bras droit de Saddam Hussein, d’« Abou Hamza », un imam radical fervent militant du djihad, ou de « mollah Omar », le célèbre ancien chef des talibans en Afghanistan.

http://www.20minutes.fr/justice/2165095-20171107-calvados-six-mois-prison-ferme-joggeur-courrait-maillot-ben-laden

Briey (54) : le fiché S voulait faire de ses enfants des mini-soldats

L’avocat de la partie civile, Me Nicolas Braun, et la vice-procureure sont d’accord : l’homme est « dangereux ». Ce n’est pas pour rien, comme le rappelle la représentante du parquet, qu’il est fiché S ! Mais ce n’est pas pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ou apologie du terrorisme que ce prévenu était jugé hier par le tribunal correctionnel de Briey.

Il est reproché à cet homme de 36 ans, absent à l’audience, d’avoir frappé ses deux enfants de 7 et 12 ans. Les violences se déroulées de septembre 2013 à février 2015, dans le Pays-Haut. Jusqu’à ce que la justice l’éloigne de ses minots.

Des fessées, des coups avec une claquette, des tapes avec une règle. Sur les pieds, les bras, les doigts. Pas parce que les petits victimes faisaient des bêtises. Mais pour mieux les endoctriner. Le père intégriste leur imposait abdos et pompes. En instance de divorce et ayant la garde alternée, il les avait déscolarisés pour les mettre dans une école coranique, au Grand-Duché. Il leur interdisait de danser, chanter. Ils étaient privés de télé. L’un des enfants a même été attaché à une chaise, du matin au soir, pendant un mois.

« Il voulait en faire des mini-soldats », alerte la vice-procureure. D’ailleurs, quand le prévenu se fait interpeller, il est sur le point de partir avec eux en Arabie Saoudite…

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-briey/2017/11/08/il-voulait-faire-de-ses-enfants-des-mini-soldats

Avignon : Tarik, Sofiane et Nourredine jugés pour avoir attaqué au cutter et séquestré un homme de 54 ans

Tarik Denizci, Sofiane Ameziane et Nourredine Ouaicha doivent répondre, du 13 au 15 novembre, des chefs d’accusation de vol avec arme et séquestration. Les faits remontent à sept ans en arrière.

Le 2 novembre 2010, un homme se présente au commissariat et raconte comment il a été victime, dans la nuit, d’une agression alors qu’il se trouvait dans son studio à Avignon. Trois individus au visage dissimulé, armés d’un cutter, s’étaient violemment introduits chez lui.

L’homme, alors âgé de 54 ans, dit avoir été menacé et enfermé dans la salle de bain, la bouche obstruée et les poignets attachés par du ruban adhésif. Après avoir attendu environ 45 minutes, il raconte avoir pu sortir de la salle de bain malgré les objets entreposés. Télévision, téléphones fixes, mobiles et portefeuille avaient notamment disparu de son domicile.

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2017/11/08/trois-affaires-de-braquage

Incendie de la gendarmerie à Meylan (38) : l’enquête se dirige vers des racailles et non des féministes libertaires

Plusieurs interpellations ont été menées ce mercredi matin par les gendarmes de la section de recherches de Grenoble chargés de l’enquête sur les incendies volontaires commis dans les gendarmeries de Grenoble (Le 21 septembre) et de Meylan (le 26 octobre), apprend le Dauphiné Libéré de sources concordantes.

Ce coup de filet aurait été mené à Meylan, La Tronche, ainsi qu’à Grenoble, et une dizaine de personnes auraient été placées en garde à vue, dans le cadre précis de l’enquête sur l’incendie du 26 octobre. Selon une source fiable, ce coup de filet n’aurait pas été réalisé dans les milieux libertaires -qui avaient revendiqué les deux incendies- mais dans les milieux de la petite délinquance.


http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/11/08/meylan-plusieurs-interpellations-dans-l-enquete-sur-l-incendie-de-la-gendarmerie
Suède : Ahmed agresse sexuellement 3 collégiennes, le principal demande aux victimes de s’habiller moins « sexy »

Au cours de l’automne 2016, trois filles suédoises de 14 ans ont été les victimes d’une série d’agressions sexuelles commises par des jeunes hommes issus de l’immigration. Les abus ont eu lieu dans une école à Malmö.
Seul Ahmed, un jeune homme âgé de 16 ans, a été reconnu coupable de délits. Ahmed avait frappé les filles sur les fesses, touché leurs seins et essayé de tirer une des jupes des filles avec leurs amis.

« La première fois que nous avons parlé avec lui, il a dit que la raison pour laquelle il nous agressait parce que nous étions érotiques et que nous ne nous couvrions pas assez », a déclaré une jeune victime au journal.

Le directeur du collège a indiqué aux jeunes filles qu’elles devraient davantage se couvrir et s’habiller moins « sexy ».

Le 5 octobre 2017, le tribunal du district de Malmö a annoncé le verdict. Ahmed a été reconnu coupable de trois cas d’agressions sexuelles et a été condamné à 50 heures de travail d’intérêt général.

https://www.expressen.se/kvallsposten/rektorn-till-sexofredade-flickor-ni-gick-erotiskt/
ect ect ...

Posté par dissidence à 07:02 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire