DISSIBLOG

04 décembre 2017

Quand les insulaires votent "local"

La Corse En Marche ... vers l'indépendance ?


La liste Pè a Corsica (Pour la Corse), qui rassemble les autonomistes de Gilles Simeoni et des indépendantistes de Jean-Guy Talamoni, est arrivée largement en tête du premier tour des élections territoriales en Corse, dimanche 3 décembre, avec 45,36 % des voix.

De quoi envisager sereinement le second tour des élections qui apparaissaient comme un vrai test – presque un référendum – sur la volonté des Corses de rompre  en partie avec la France. L’accord passé entre autonomistes et nationalistes vise en effet à l’obtention d’un véritable statut d’autonomie dans les trois ans et sa mise en œuvre effective dans les dix ans.

En seconde position arrive une autre liste corse, régionaliste cette fois-ci. A strada di l’avvene (La voie de l’avenir) de la droite régionaliste de Jean-Martin Mondoloni totalise 14,97 % tandis qu’U Rinnovu ne passe pas le premier tour (6,69%)

Les partis "continentaux" sont balayés sur l’île de beauté : 12,77% pour les Républicains, 11,26% pour En Marche, 5,68% pour les Insoumis, et enfin, le Front national, en déroute totale (3,28%).


ND: Ce scrutin est révélateur d'un rejet total des partis du système, "extrêmes compris" qui n'échappent pas au massacre.

Posté par dissidence à 15:20 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire