DISSIBLOG

06 janvier 2018

Policiers tabassés , les agresseurs remis en liberté

St-Dié-des-Vosges: deux policiers tabassés le soir du Nouvel An, ils sont sérieusement blessés, les agresseurs ont été remis en liberté

Deux policiers ont été passés à tabac lors d’une intervention le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre à Saint-Dié-des-Vosges. Les fonctionnaires sont grièvement blessés.

Deux policiers de Saint-Dié-des-Vosges ont été passés à tabac le 31 décembre 2017 alors qu’ils intervenaient avec leurs collègues chez un particulier qui organisait une fête fortement alcoolisée, à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre.

En arrivant sur place, les sapeurs-pompiers ont dû compter sur le renfort de la police nationale. L’un des pompiers a d’abord été frappé par le jeune homme fortement alcoolisé puis ce sont deux policiers qui ont été passés à tabac.

Une « pluie de coups », dénonce le syndicat Unité SGP POLICE-FO dans un communiqué publié ce jeudi 4 janvier 2018. Selon le syndicat, tous les fêtards ont participé à l’agression des policiers.

« Il aura fallu intervenir avec le taser et les moyens de défense pour calmer la situation et interpeller les auteurs afin de porter assistance à la personne en difficulté », assure le syndicat.

Deux agresseurs présumés, âgés de 19 et 23 ans, ont été interpellés et présentés au parquet d’Épinal mercredi 3 janvier. Le vice-procureur de la République a placé les deux jeunes hommes sous contrôle judiciaire en les remettant en liberté.

https://actu.fr/grand-est/epinal_88160/vosges-deux-policiers-passes-tabac-nouvel-an-remise-liberte-agresseurs-indigne_14953479.html

ND: Il a fallu attendre le 4 janvier pour être au courant de cette information! 4 jours après les faits! Le gouvernement a t-il donc tant de choses à cacher ? La presse dite "respectable" a littéralement passé sous silence cette information. Elle est donc soit complice du régime (celui qui veut lutter contre les "fakes news") soit mal informée. Cela rappelle l'épisode de Cologne en 2016, où il avait fallu attendre 8 jours avant que la presse allemande et européenne ne parle des agressions massives. Elle l'a fait de manière contrainte car toute l'Allemagne était déjà au courant via les réseaux sociaux.

On comprend d'autant plus la volonté de Macron de légiférer sur internet.

Posté par dissidence à 07:30 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire