DISSIBLOG

14 février 2018

L'extermination humanitaire

Hier, 13 février 2018, était commémorée la mise à mort de la population civile de Dresde. Comme de nombreuses villes ultérieurement, de Hanoï à Bagdad en passant par Belgrade, nombre de cités "ennemies" furent anéanties par les bombardiers démocratiques, détruisant au nom du monothéisme des droits de l’homme des millions de civils.

>> la suite


ND: Article à l'évidence polémique, et alors ? Force est de constater que ces crimes contre l'humanité (les cibles étaient délibérément civiles ...) n'ont jamais été jugés par quelque juridiction que ce soit, ni tribunal de Nuremberg, ni Tribunal Pénal International ou autre TPY et pour cause: les juges de ces dernières étaient aussi les nouveaux maîtres d'un monde qu'ils avaient vitrifié à leur façon, au nom de la démocratie et des droits de l'homme bien sûr:

Posté par dissidence à 12:44 - International - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire