DISSIBLOG

12 juin 2018

« Deluxe » le film qui ne sera jamais primé au festival de « Came »

ça commence trés fort à 15:32

Tu sais pourquoi la pute gémit très fort quand elle te suce ? Pour que tu puisses jouir ! Eh ben les zârtistes c'est la même chose: moi je suis payé pour faire exactement pareil mais à une autre échelle: moi je suce la masse par centaines, par milliers, et bientôt je l'espere par millions ! Et qu'est ce que demande cette masse ? Qu'est-ce que demande l'audience ? Mon public il bosse 10 heures par jour pour un salaire de misère, il vit dans des villes sans couleurs, dans des cages à poule en béton, il ne voyage pas, son horizon est d'un marasme à mourir, il mange ses pâtes comme il baise son épouse, sans saveurs. Ses perspectives culturelles sociales et économiques sont inexistantes, ses aspirations anéanties par son renoncement conjugué à son ignorance abyssale. Ce public, cette audience, tous ces braves moutons, qui viennent voir mes films ne demandent qu'une chose, ils n'ont qu'une seule exigence: c'est d'être divertis ! C'est ce que moi je lui  offre. Vulgairement je le suce, pour mieux l'enculer. Et crois moi, il va jouir ..

Bon, on vous avait prévenu ...

Posté par dissidence à 12:14 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire