DISSIBLOG

27 juillet 2018

Qu'est ce qui est la lèpre: le populisme, ou la "raie publique" des copains et des coquins ?

Lu ici:


 

« La lèpre de la démocratie, c’est d’abord celle d’un État à 57 % », les 57 % correspondant aux dépenses publiques rapportées au PIB. La puissance de l’État, ainsi que les postes, les honneurs et les deniers publics afférents se répandent comme « une lèpre » dans tous les recoins de la société, entraînant automatiquement, rapidement et partout des effets délétères qui s’appellent ambition maladive, jalousies pour avoir les bonnes places, corruption rampante et incompétence récurrente, ainsi qu’une adaptation des individus en général au bon vouloir de l’État.


 

A bien y regarder la lèpre de la démocratie, c'est la démocratie elle même quand elle ne s'exerce pas selon le principe pourtant fondateur de la Vème: l'exercice du pouvoir par le peuple, pour le peuple. La démocratie indirecte est aux antipodes de cette définition: en délégant l'exrecice du pouvoir à des professionnels de la politique, on aboutit inexorablement à la confiscation du pouvoir par ces derniers: la lèpre ...

Posté par dissidence à 15:58 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire