DISSIBLOG

27 juillet 2018

... et en plus le Populisme, ça MARCHE !

D'Olivier Bault dans Présent : "Les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ne laissent aucun doute : la fermeture de ses ports par l’Italie et sa coopération avec le gouvernement de Tripoli sauve des vies en Méditerranée. Selon les chiffres de l’OIM, entre le 1er janvier et le 22 juillet 2018, il y a eu 17 981 arrivées d’immigrants illégaux et 1 109 noyades. Durant la même période de 2017, il y avait eu 93 419 arrivées et 2 222 noyades. Si l’Europe... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2018

Qu'est ce qui est la lèpre: le populisme, ou la "raie publique" des copains et des coquins ?

Lu ici:   « La lèpre de la démocratie, c’est d’abord celle d’un État à 57 % », les 57 % correspondant aux dépenses publiques rapportées au PIB. La puissance de l’État, ainsi que les postes, les honneurs et les deniers publics afférents se répandent comme « une lèpre » dans tous les recoins de la société, entraînant automatiquement, rapidement et partout des effets délétères qui s’appellent ambition maladive, jalousies pour avoir les bonnes places, corruption rampante et incompétence... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2018

Le nouveau gouvernement espagnol paie cash son aplaventrisme migratoire

Ou plus exactement il le fait payer cash à ses forces d'ordre ! Les trés europhile immigrationiste (ça va ensemble) Sanchez nouveau chef de gouvernement socialiste espagnol avait affiché la couleur: Espagne : le gouvernement socialiste rétablit le plein accès aux soins de santé pour les sans-papiers Espagne : rencontre discrète entre le milliardaire américain Soros et Pedro Sanchez, chef du gouvernement socialiste Alicante (Espagne) : des étudiants expulsés de leurs logements en pleine période d’examen pour faire place aux... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juillet 2018

La barbouzerie, consubstantielle à la « république »

Benalla, barbouze élyséenne aux origines aussi mystérieuses que sa promotion éclair, à 26 ans, au grade de lieutenant-colonel honoraire avec salaire mirifique de 10.000 euros mensuel, accréditations multiples, voiture de fonction et appartement élyséen payés par le contribuable : « ecce homo » qui fait trembler la Macronie. Et nos politiciens, de droite comme de gauche, de se jeter sur l’affaire comme chien affamé sur gigot de pré-salé, faisant assaut de feinte indignation vertueuse, clamant urbi et orbi que les... [Lire la suite]
Posté par dissidence à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,