DISSIBLOG

18 novembre 2018

Comme prévu: toujours rien compris !

Au soir de la révolte des « gilets jaunes », le ministre de la Transition écologique François de Rugy envoie un message de fermeté dans une interview au Parisien. Selon lui, le recul sur la hausse de la taxe carbone n’est pas à l’ordre du jour.

Cette France-là a le sentiment d’appartenir aux invisibles dans le débat politique

« Nous avons été élus pour régler les problèmes qu’on avait laissés en plan et nous continuerons à le faire sans relâche. Il faut absolument sortir de ce piège du tout voiture, tout pétrole, tout diesel dans lequel nous nous sommes enfermés si longtemps« , explique François de Rugy

Concernant le mouvement des « gilets jaunes », il affirme y avoir « vu avant tout l’expression de l’inquiétude profonde des habitants d’une France périurbaine prisonnière du tout voiture. » (…)

source

Posté par dissidence à 10:33 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire