DISSIBLOG

03 décembre 2018

Histoire d'une manip médiatico-gouvernementale ... ratée !

Ceux aui étaient devant leurs écrans de télé ont pu effectivement voir cecl


Résultat de recherche d'images pour "manipulation"Premier décembre 2018, 12 h 14 : les caméras de BFM sont posées devant la flamme du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. Autour de l’Arc, des vandales vêtus de gilets jaunes attaquent de maigres groupes de CRS et taguent le monument. Laurent Nuñez, notre vice-ministre de l’Intérieur, est sur le plateau de BFM. Clap ! Gros plan sur la flamme et apparition d’un insert du ministre. Un esprit soupçonneux aurait pu croire que tout était en place pour qu’il commente en direct la profanation de la tombe du Soldat inconnu.

Et là, patatras : le scénario prévisible, pour ne pas dire le scénario prévu, est perturbé par un bataillon d’authentiques gilets jaunes qui s’agenouillent devant la tombe et chantent « La Marseillaise ». Sur le plateau, le ministre reste coi. Il semble pris au dépourvu. Relancé par le journaliste de service, Laurent Nuñez se met alors à réciter des éléments de langage qui tombent complètement à plat dans ce nouveau contexte : « Euh, certes… vous voyez qu’ils chantent “La Marseillaise”, mais vous voyez bien que ce n’est pas ce que nous voyons sur le terrain. » Traduisons : ce que vous voyez de vos propres yeux est moins fiable que ce que le gouvernement et les médias vous racontent.

Mais le plus saisissant est à venir ; toujours sous le coup de cette « Marseillaise » impromptue, le secrétaire d’État crache inconsciemment le morceau : à deux reprises, il répète « l’image que je veux retenir, l’image que je veux retenir [vous aurez correctement traduit par l’image que nous voulons donner de ce mouvement], ce sont des gens qui sont extrêmement violents, qui sont venus pour casser et qui s’en prennent aux forces de l’ordre ». C’était en contradiction totale avec ce qui défilait à ce moment-là à l’écran, mais cela correspond très exactement aux images que les médias ont servies aux Français tout le reste de la journée. Un esprit soupçonneux dirait que Laurent Nuñez a simplement vendu la mèche, qu’il a quasiment avoué en direct que le pouvoir médiatique et le pouvoir policier étaient de mèche pour allumer, à Paris et si possible en Province, les mèches susceptibles de mettre le feu aux poudres.

Posté par dissidence à 09:21 - France - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Monsieur "je sais tout"

    Hélas, c'est bien pareil sur toutes TV... A chaque JT un Monsieur (ou une Madame) "je sais tout" nous explique doctement comment interpréter les images qui viennent de nous être montrées... A l'heure des "fake-news" il est vrai qu'il faut éviter que de mauvaises interprétations en soient faites.
    Ces "têtes d'oeuf" nous expliquent en effet ce que nous "devons" comprendre et voir... Non non, c'est juré, ce n'est pas du bourrage de crâne, c'est juste parce que le téléspectateur lambda est jugé trop con pour comprendre du premier coup... Et dire qu'avant, nous ne savions interpréter ni ce que nous voyions ni ce que nous entendions, ça fait froid dans le dos.
    Merci à ces "je sais tout" de nous ouvrir enfin les yeux. C'est beau le progrès !

    Posté par Kikou, 03 décembre 2018 à 10:28

Poster un commentaire