DISSIBLOG

28 décembre 2018

Les Gilets Jaunes s'attaquent à un organe de propagande

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (27/12/2018) La rébellion bretonne a décidé de frapper un grand coup contre la presse d’état en plaçant le blocus devant le journal anti-breton Ouest-France. Environ 180,000 exemplaires du journal pro-gouvernemental français n’ont ainsi pu être diffusés aujourd’hui.

Ouest-France (source) :

Une vingtaine de personnes se réclamant des Gilets jaunes ont bloqué l’imprimerie du groupe Sipa Ouest-France à La Chevrolière, au sud de Nantes, mercredi soir.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’imprimerie du groupe Sipa Ouest-France à La Chevrolière, au sud de Nantes en Loire-Atlantique, a été bloquée à partir de 23h30 par un groupe d’une vingtaine de personnes se réclamant des Gilets jaunes.
Aucune discussion ne parvenant à débloquer la situation, et malgré l’appel aux gendarmes venus constater le blocage, plus de 180 000 exemplaires de Ouest-France (éditions de Vendée et de Loire-Atlantique), de Presse Océan et du Courrier de l’Ouest (édition des Deux-Sèvres), bien qu’imprimés, n’ont pu quitter le site et être diffusés, à l’exception de quelques milliers d’exemplaires chargés dans quatre camionnettes.
La direction du groupe de presse condamne avec force cette action inédite qui porte gravement atteinte à la liberté de la presse et à la démocratie.
Soucieuse de poursuivre, librement et dans l’indépendance, la mission d’information qui est la sienne, elle a d’ores et déjà mandaté son avocat pour déposer plainte.

Naturellement, le rôle du journal d’état Ouest-France, lourdement subventionné par le gouvernement français, n’est pas « d’informer librement » mais de désinformer le peuple sur tous les sujets cruciaux, immigration en tête.

Un organe de propagande oligarchique particulièrement agressif

On lui doit ainsi des appels aux dons en faveur de la construction de mosquées (lire ici), la promotion de la conversion à l’islam (lire ici), la promotion du voile islamique (lire ici), des fake news comme une fausse révolte de la population en faveur des migrants clandestins (lire ici).

Ainsi, entre autres exemples, on rappellera que le gang familial Hutin à la tête de cette organe de propagande avait fait retirer en urgence un numéro du magazine « Bretons » dont la couverture citait un sondage sur l’indépendance de la Bretagne qui avait politiquement déplu à la clique contrôlant Ouest-France (lire ici).

Hostile à la Bretagne nationale, ses éditions n’hésitent pas à diffuser des livres présentant les Celtes comme des Noirs d’Afrique afin de faire accepter aux Bretons leur disparition sous le torrent de l’immigration afro-musulmane (lire ici).

Rappel général : un journal bâti sur une escroquerie oligarchique en 1944

Comme l’a rappelé le Réseau JORD dans une synthèse définitive fondée sur le travail du résistant Emile Kerambrun dans son ouvrage « Les profiteurs de la Libération », le journal Ouest-France, illégalement constitué après la saisie d’Ouest-Eclair, doit être rendu à l’Etat.

En effet, saisi en 1944 par l’Etat Français avant d’être frauduleusement acquis par ses actuels propriétaires familiaux, aucune prescription ne peut prévaloir dès lors que la victime en est la puissance publique.

>> la suite

Posté par dissidence à 09:48 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire