DISSIBLOG

01 février 2019

Macron atteint de complotisme et de préjugés raciaux

Sur les réseaux sociaux:

« Dans l’affaire Benalla comme gilets jaunes, la fachosphère, la gauchosphère, la russosphère représentent 90 % des mouvements sur Internet. Ce mouvement est fabriqué par des groupes qui manipulent et, deux jours après, ça devient un sujet dans la presse quotidienne nationale et dans les hebdos »

Sur Christophe Dettinger, qu'il accuse d'être briffé par son avocat:

« Le boxeur, la vidéo qu’il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d’extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n’a pas les mots d’un Gitan. Il n’a pas les mots d’un boxeur gitan »

Il sait quoi Jupiter de la langue des gitans ? Heureusment que Dettinger n'est pas noir, transexuel ou pire juif ! C'était la XVII ème chambre assurée !

Sur la démocratie enfin il ironise :

« Jojo avec un gilet jaune a le même statut qu’un ministre ou un député ! »

Mais on a quand même gardé le meilleur pour la fin:

« Quand vous écoutez les gens, qu'est-ce qu'ils disent ? Ils veulent couper la tête du président. Ils disent que les députés sont tous des salopards. Ils décident que n'importe qui qui décide est illégitime, énumère-t-il. Ils ne veulent même plus que quelqu'un décide en leur sein. Et ils disent que les journalistes mentent. Et ils croient leur boucle mail ou leurs copains sur Facebook dans une espèce de système où chacun représente lui-même. C'est la dissolution d'une démocratie si on les suit. Par des mécanismes que j'ai expliqués, ils arrivent à se diffuser partout. Pour des gens qui sont faibles, ou fragiles, ou en colère, cela a une espèce de résonance. Et donc la question, c'est comment on le déconstruit. Comment on rebâtit des tiers de confiance. Il y a un vrai travail sur ce qu'est la presse, sur ce qu'est la fonction politique, sur ce que sont les syndicats, les partis politiques. Il doit y avoir une capacité à rehiérarchiser les paroles. Ça, c'est fondamental. Parce que, sinon, le complotisme nourrit l'autoritarisme. »

Ben pépère, c'est simple; les journalistes informent leurs lecteurs, les synicats représentent leurs cotisants, les politiques arrêtent de trahir le peuple. Autant de mesures qui ne sont pas dans le logiciel de Macrochet.

Donc ça va continuer, et même empirer ...

 

 

 

Posté par dissidence à 17:55 - France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire