DISSIBLOG

01 février 2019

Allemagne: le retour des heures sombres ... de la Stasi !

Le spectre de la RDA : l’AFD sous surveillanceDans le film La Vie des autres, sorti en 2006, Gerd Wiesler, capitaine de la Stasi, la police secrète de la RDA, doit surveiller le dramaturge Georg Dreyman. Wiesler, installé dans les combles de l’immeuble de Dreyman et équipé d’un imposant matériel d’écoute, s’imprègne de la vie quotidienne des personnes qu’il espionne nuit et jour. C’était en 1984, avant la chute du Mur.

Aujourd’hui, le parti Alternative für Deutschland (AfD) est sous la surveillance du Bundensamt für Verfassungsschutz (BfV), l’Office fédéral de protection de la constitution, qui épie les moindres faits et gestes de ce parti, entré au Parlement avec 12,9% des voix.

La première étape de cette surveillance s’est manifestée à la mi-janvier, lorsque le nouveau président du BfV, Thomas Haldenwang, a annoncé officiellement « examiner » le cas de l’AfD. Le BfV a analysé les discours et les données publiques. Un simple passage en revue qui pourrait s’accentuer, avec la mise en œuvre des moyens d’espionnage à la disposition des services de renseignement.

Christina Baum, élue régionale du parti, assure ne pas avoir « peur » de cette mise sous surveillance, arguant que « cela remonte au temps de la RDA ». Mais elle dénonce « une forme d’hystérie » qui « s’est emparée de la direction du parti » et « une sorte de Stasi » visant à « surveiller ce que les militants ont le droit de dire ».

Posté par dissidence à 18:15 - Europe - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire